jeudi 28 mai 2009

Autocensure

Ça fait quelques jours que je n’ai rien écrit sur mon blogue, je dois vous dire qu’il y a une double raison pour justifier ce laxisme de ma part. Outre le fait que depuis quatre jours je n’ai pas de connexion internet fiable, la raison principale de mon silence vient de ma frustration d’avoir eu à effacer deux billets ainsi que l’édition de deux autres. Et oui, on m’a demandé de m’autocensurer pour des raisons que je comprends très bien. On m’a dit qu’au Togo, les choses étaient compliquées et que de parler politique en citant des noms pouvait être dangereux.


J’avoue que mon manque d’expérience ici est flagrant: j’ai nommé deux personnes alors que je n'avais la permission de seulement une d’entre elles. Je croyais sincèrement que j'avais fait les choses dans les règles, mais on a vite fait de me ramener à l’ordre quand j'ai associé Mr. B. à une autre personne qui ne voulait absolument pas être liée à mes billets à connotation politique. Par contre, Mr. B. de son côté m’avait autorisé à le citer sans restriction, mais l’autre individu ne l’a pas vu ainsi. Aussi, par respect pour lui et comme mon but n’est pas de nuire à qui que ce soit, j'ai accepté de retirer mes deux billets.


Voilà encore une autre facette de cette Afrique qui continue de s’ouvrir à moi petit à petit. Laissez-moi vous dire que ce n’est pas toujours évident, car quand je crois en avoir saisi un peu plus, je me retrouve aussitôt dans une situation délicate qui me pousse une fois de plus à remettre mes conceptions en question. Cette expérience, je le crois sincèrement, n’enlève rien à ma détermination de comprendre ce qui se passe ici, mais une chose est certaine, je ferai plus attention dans l’avenir.


Cette incident m’a amené à parler à plusieurs personnes de ce continent directement impliquées et parmis les commentaires reçus on m’a dit que mon blogue était très intéressant, mais qu’il était plutôt porté sur les aspects négatifs de l’Afrique. J,ai été désolé de l'apprendre et à ceux là je m'en excuse. En fait, le but de mon exercice est de vous expliquer ce que je vois, ce que je vis et de vous les rapporter selon mon interprétation. Ne vous ai-je pas parlé de la beauté des plages de la Casamance, de l’atmosphère magique qui règne au pays Dogon, de la grandeur et de la splendeur du parc du W au Bénin et tout dernièrement de l’air frais et de la flore des montagnes de Kpalimé en plus et surtout de toutes ces belles rencontres avec des gens qui m’ont accueilli comme un frère. Assurément, toutes ces expériences resteront à jamais gravées dans ma mémoire. Par contre, il m’est impossible de ne pas mentionner les fois où je me suis fait arnaquer; et il y en a plus d’une ou des fois où j’ai dû sortir quelques billets pour pouvoir continuer mon chemin ou de la misère et de la déprime dans les yeux des mendiants de Dakar ou de Bamako ou alors de la pollution de Cotonou et des dépotoirs improvisés à la sortie de toutes les villes et bien sûr des problèmes politiques.


Ceci dit, je ne cherche pas à juger puisque je n’ai pas l’expérience ni les compétences pour le faire. Je ne cherche pas à profiter ou abuser; je suis ici de mon bon vouloir avec mes propres moyens. Je ne suis pas non plus voleur; j'y dépense mon propre argent. Non, mon but est simple: je cherche tout simplement à comprendre dans le but de davantage m’épanouir pour, à ma manière, peut-être faire une différence.


Édition: Philippe Guay

3 commentaires:

Anonyme a dit...

Eh bien, la realite commence a entrer.

Je trouve ca super ce qui t`arrive, autant d`un cote que de l`autre.

Et au contraire de certains, moi je te trouve TRES gentil et tres REALISTE dans tes descriptions et tes commentaires. Gentil comme quelqu`un qui decouvre et qui a encore de l`espoir.

Pour la censure, je comprend bien ce qui t`es arrive. C`est la realie qui entre, devoir apprendre a noyer le poisson pour ne pas froisser des sensibilites.

Et ca, saches deja que peu importe la pirouette intelectuelle que tu feras pour l'eviter, on te sortira toujours un joker qui te fera sentir en retard de quelques concepts, pour finalement te demander quelle est la difference entre diplomatie et hypocrisie et si ce n`est l`art de changer 4 25 cennes por 1 piasse.

En prive je te liverai mes commentaires la-dessus car Si tu as du te censurer pour ce que tu as dis et qu`on lis ce que j`en ai a dire, on nous lapideraient ou nous marabouteraient tous les drette la, hahaha!

Bon retour et bise

Isabelle a dit...

Non, je ne vois pas que du négatif dans tes billets, mais bien du réalisme. A plusieurs reprises, tu as parlé outre des beaux paysages, de personnes qui a leur échelle, tentent de faire une différence, ce qui est remarquable. Il faut avoir des convictions profondes et un amour inconditionnelle de son pays pour faire ce que certaines des personnes que tu as rencontré font. A travers tes yeux, beaucoup se rendront compte que même si nous ne sommes pas parfaits, l'Afrique ce n'est pas juste des enfants qui meurent de faim avec des ventres ballonnés. Continue, on te soutient de tout coeur! Et tout ce que tu ne peux pas écrire, tu nous le raconteras à ton retour autour d'une bonne bouteille (un château Margaux..!) et d'une bonne poutine!!!
Bises

suzanne a dit...

je te trouve très courageux et super honnête dans ton comportement et tes dialogues; le monde est cruel partout dans le monde alors l'Afrique n'est pas une exception
continues tes découvertes et ton cheminement vers l'espoir qu'il y a toujours du positif et une porte de sortie en tout...il s'agit d'ëtre attentif
bonne continuation

Publier un commentaire

Publier un commentaire