mardi 14 avril 2009

ONG Aide aux Enfants Démunis de Tombouctou (AEDT)


Je vous présente « Aide aux Enfants Démunis de Tombouctou », l’ONG de Hamadou, un organisme né en 2002 de la seule vision d’un gars qui a décidé de s’impliquer pour tenter de faire une différence. Jusqu'alors, Hamadou était photographe et avait son propre commerce. Il avait une très bonne situation et la vie semblait lui sourire à pleines dents. Jusqu'au jour où un événement est venu bouleverser le cours de sa vie et où plus rien n’a jamais été pareil.

Durant la saison des pluies, un déluge a fait des ravages sur Tombouctou. Pendant trois jours et trois nuits il est tombé des cordes sur la ville. Les habitants ont dû déserter la place centrale du marché pour se réfugier tant bien que mal à l’intérieur des terres. Personne n'a vu le fou du village qui était resté seul au milieu du marché désert. Aussi, pour essayer de se protéger, il trouva refuge sous un abri du marché. Au bout de trois jours la pluie cessa et les gens de Tombouctou revinrent dans le but de reprendre leurs activités normales. Le grand ménage s’amorça et c’est au moment de soulever les tôles des toits des kiosques qu'on fit la macabre découverte. On alla chercher Hamadou, puiqu'il était le photographe, pour lui demander de prendre des photos de la scène pour le médecin légiste.

Ce fut là l’élément déclencheur qui lui fit voir la vie d’un autre œil. Sa vie serait dorénavant consacrée au travail social et c'est là qu'AEDT a vu le jour quelques mois plus tard. Hamadou a vendu ses biens et s’est constitué un fond de démarrage qui a permis à l’ONG de voir le jour. Il a ensuite donné à l'organisation une de ses maisons, qui sert maintenant de centre pour les enfants de la rue, de siège social pour l’ONG, de salle de classe et de terrain de jeu. AEDT a trois missions bien distinctes et tâche de relever de front ces trois défis.

Le premier point du programme de l'AEDT touche les jeunes scolarisables, c'est-à-dire les enfants de 5 à 9 ans qui n’ont reçu jusque là aucune scolarisation. Ces enfants sont souvent nés de parents indigents (sans papiers) ou de familles n'ayant pas les moyens de payer l’éducation de leurs enfants. Le Centre les prend donc en charge et les aide à s’intégrer dans au milieu scolaire. Au centre, on aide également les parents à obtenir les actes de naissance de leurs enfants pour permettre leur inscription à l’école. Une aide financière peut également être accordée aux parents pour payer les frais de scolarité ou les fournitures scolaires. Si un jeune n’est pas au niveau en mathématique en lecture ou en écriture, le Centre donnera enfin des cours d’appoints.

Le deuxième point du programme touche les jeunes travailleurs. Ils ont entre 9 et 18 ans et ne savent ni lire ni écrire, car ils ne sont jamais allés à l’école et sont trop vieux pour être intégrés au système scolaire normal. Le travail du Centre, dans ce cas, est de déterminer la volonté des jeunes à se prendre en main. À ceux qui se montrent sérieux, le Centre permet de déterminer un métier possible puis d'entreprendre une formation. L’objectif étant de faire vivre à chacun un stage dans un atelier auprès d'un maître qui lui apprendra un métier. Aussi, fait important à noter, les droits de base de l’enfant se doivent d'être respectés pour éviter que ces jeunes ne soient utilisés comme de la main d’œuvre bon marché. Pour ce faire, un programme est déterminé et les orienteurs du Centre font un suivi pour s’assurer que les droits de chaque enfant sont respectés. De plus, les jeunes peuvent suivre des cours au Centre, histoire d’apprendre à lire et à écrire dans un contexte amical et convivial. À la fin de la formation, le Centre offre également de venir financièrement en aide aux jeunes désireux de démarrer leur petite entreprise. Le micro crédit est alors utilisé pour apprendre comment gérer un budget et planifier l’avenir de leur petite entreprise.

Le troisième point du programme touche les talibés, ces gamins (majoritairement des garçons) qui vont à l’école coranique. Mohamed m’a expliqué la relation marabout/talibé d’une manière différente de celle que j’avais vue exposée précédemment (voir billet du XXX). Les maîtres coraniques vont de village en village et ramènent entre 30 et 50 petits garçons dans leur ville dans le but de faire leur éducation coranique et spirituelle. Comme le marabout est souvent seul et de ce fait a peu de moyen, il demande aux jeunes sous sa tutelle d’offrir leurs services au voisinage (tâches ménagères et petits services, en échange de nourriture ou de quelques pièces). Cette manière de faire peut facilement ressembler à de l'abus pour nous, mais il ne faut pas s'y méprendre. Comme dans toute chose, il y a les gens pleins de bonnes intentions et il y a les autres. Et bien que certains marabouts ne soient vraiment pas des exemples idéaux de chef spirituel selon Hamadou, reste que ceux qui le sont, sont très importants dans le système éducatif du Mali.

D'autre part, le Centre offre trois services spécifiques aux talibés soit: 1) un système volontaire et anonyme accessible aux enfants victimes d'abus; ce qui leur permet de dénoncer sans risque un marabout aux comportements abusifs. Le rôle du Centre étant alors d'aider à retourner les enfants concernés dans leur famille ; 2) sont également proposées des activités de formation aux marabouts afin de leur permettre d’éduquer les talibés au-delà du simple apprentissage du Coran. Ces marabouts aux connaissances élargies deviennent alors des maillons forts du système éducatif ; 3) finalement, le Centre offre aux écoles coraniques certains services alimentaires en plus d'offrir des soins de santé de base.

Ici le volontariat est à la base de tout. Personne n’est forcé de participer à un programme et tous ceux qui se montrent intéressés doivent démontrer clairement leurs motivations à poursuivre leurs études ou à apprendre un métier avant d'être admis.
Finalement, cette petite ONG qui est partie de presque rien est venue en aide et a permi l’éducation de base à plus de 100 jeunes l’an dernier. Voilà donc, encore une fois, un exemple qui vient prouver que les petits projets sans grandes ressources peuvent avoir des impacts à long terme énormes dans la vie des enfants et indirectement dans l'amélioration de la qualité de vie des villageois en général. Chapeau!

Édition: Isabelle Adjahi

20 commentaires:

Anonyme a dit...

Les marabouts sont de 2 genres: il y a ceux du Sénégal et cuex du Mali et du Burkina Faso. Et tu les as respectivemnt très bien décrits.

Pierre

Anonyme a dit...

Ce serait bien de connaïtre l'adresse de l'ONG de Hamadou. Il y a des personnes qui cherchent souvent une occasion de faire du bénévolat au Mali, d'autres qui veulent faire un don (à une ONG africaine sérieuse), d'autres qui ...
Pierre

grenier a dit...

en janvier 2009 , je suis allée au Mali et plusieurs jours à Tombouctou et , j'ai vu ces jeunes -DRAMATIQUE -Dans 1 village bozzo sur les rives du Niger , j'ai vu 1 marabout frappé 1 jeune garçon avec 1 fouet sous les yeux de ses camarades dans 1 case servant d'école - -que faire - je suis pr$ete à m'investir au mali pour ces enfants ( dejà 3 missions humanitaires au Niger comme infirmière chez les touaregs )

Bouba a dit...

Bonjour a tous,

voici l'adresse e-mail pour les gens qui veulent faire soit du bénévolat ou de dons .
ong_aedt@yahoo.fr

Merci

Anonyme a dit...

Bonjour à tous
voici l'adresse pour les gens de bonnes volontés qui veulent participer au financement d'un projet de daara (école coranique) moderne au Sénégal.
oussdia@yahoo.fr

open a dit...

association open mali (oui pour une enfance noble) veule avoire corespondre avec autre association car on na le meme but merci e mail maliopen@yahoo.fr abientot

Anonyme a dit...

Gouvernorat de Tombouctou République du Mali
ONG AEDT (Aide aux Enfants Démunis un Peuple- un But- une Foi
de Tombouctou)

Présentation
Créée par l’Accord cadre n°01575 de Septembre 2002 l’ONG Aide aux Enfants Démunis de Tombouctou ; AEDT œuvre pour l’amélioration des conditions de vie des enfants en situation difficile dans la région de Tombouctou.
Elle est située au quartier Hamma Bangou
Tel : 00223 76 03 93 47
Email : ONG_aedt@yahoo.fr
Compte bancaire : 91 000 120 26 30/ Code banque/D0043 /code guichet 08910 /RIB 15 BNDA /Tombouctou.
Elle travaille en concert avec le service de tutelle chargé de l’enfance : la direction régionale chargée de la Promotion de la Femme, Enfant et de la Famille.
L’ONG intervient dans le domaine de l’éducation de la santé la nutrition et l’assainissement.
Elle travaille avec trois catégories d’enfants :
Les EPI (Enfant de Parents Indigent) : l’AEDT possède un centre écoute et d’orientation qui permet à l’ONG de savoir les problèmes auxquels l’enfant ou le jeune est confronté afin de trouver des solution pour son insertion sociale. Pour cela enfant écouté sera orienté vers les écoles publiques et ou vers des ateliers d’apprentissage.
Les EJT (Enfant et Jeunes Travailleurs) : l’AED T priorise la scolarisation pour tous les enfant qui fréquente son centre. Ce pendant certains enfants arrivent trop tard et ne sont plus scolarisable à cause de leur age. Ceux-ci sont placés en apprentissage pour apprendre un métier. Ils sont alphabétisés par l’ONG et reçoivent d’autres formations et information pour le respect de leurs droits.
Les Talibés (Enfants des écoles coraniques ou enfants mendiants) : les talibés sont des enfants qui sont exposés à la violation de leur droits sur toutes ses formes : l’exode précoce, exploitation par le travaille, négligence des parents, manque de soins médicaux etc... A ce niveau l’ONG lutte pour l’accès des talibés aux services sociaux de bases et à leurs protections contre les abus.
Ces activités sont la scolarisation, le placement en apprentissage, l’appui aux talibés, la formation, l’information, la sensibilisation, la vulgarisation pour le respect des droits des enfants.
L’ONG AEDT est membre de la COMADE (Coalition Malienne pour défense Droits des Enfants).Elle est aussi membre la coordination régionale des ONGs de Tombouctou.
Le coordinateur
Ahmadou Mahamane Cissé
Tombouctou le 6 juin 2006

Anonyme a dit...

L’ong aedt a reçu un financement du (FFIDDHOP) de la francophonie qui lui a permis de réaliser certaines activités qui sont :
248 enfants et jeunes ont été accueillis et écoutés au centre d’écoute et d’orientation de l’ONG.
15 enfants talibés souffrants de maladies ont étés soignés et suivis jusqu’à leur guérison au cours des 6 premiers mois (d’octobre 2009 à Mars 2010).
224 enfants talibés et 45 EJT suivent des cours d’alphabétisation dans 4 centres.
Ces centres bénéficient régulièrement d’appui en matériels didactiques.
L’ong s’occupe aussi des indemnités d’alphabétisation des formateurs alphabétiseurs.
87 talibés du centre Wahab de djingarey Bèr ont été sensibilisés sur les IST et SIDA.
49 enfants de parents démunis dont 13 talibés ont bénéficié d’habits, de chaussures et de d’appui scolaires. Deux sessions de formation sur la pédagogie et sur la C. D.E ont permit à 55 maîtres coraniques d’êtres outillés à accompagner la formation des talibés.
Le conseiller pédagogique d’arabe au CAP de Tombouctou qui a assuré l’animation a mis l’accent sur une pédagogie active centrée sur l’enfant afin de faciliter et d’améliorer l’apprentissage et la prise en charge des enfants dans les centres coraniques.
Le chargé du volet enfance de la DPRFEF de Tombouctou lui ; a instruit les maîtres coraniques sur le respect des droits des enfants pour qu’ils évitent les maltraitances et les abus dans les écoles coraniques.
Conformément à ses objectifs, le projet, a mené une série de rencontres avec ses partenaires : à savoir : la DRPFEF, les autorités scolaires et communales, le conseil de quartier et les parents d’élèves, en vue de les sensibiliser sur la scolarisation des enfants de parents indigents. Ainsi 200 enfants équipés en kits scolaires, ont pu être inscrits à l’école, en partenariat avec les parents et les directeurs d’école, lors de la rentrée 2009-2010.
L’ONG AEDT a appuyé les 8 écoles publiques qui reçoivent ces enfants démunis en poubelles ; tableaux à chevalets, des boites de craie, des règles grand format, des paquets de bics et des cahiers de 100 pages. Il s’agit des écoles suivantes : BahdouII, Sidi mahmoud II, Fondagoumo, Alpha saloum, franco-arbe, cheik nok, Santowo et l’école de la Paix.
A cet effet une cérémonie de remise officielle de kits scolaires à 200 enfants s’est tenue dans l’enceinte de la Mairie de Tombouctou deux jours après elle fut transmise à la télévision malienne.
Ces enfants pour la plus part ont été acceptés grâce à la collaboration de l’ong et des autorités scolaires malgré qu’ils ne possèdent pas d’acte de naissance.
155 jugements supplétifs d’acte de naissance sont en cours d’établissement en vu de remédier à ce problème.
29 enfants et jeunes de 13 à 15 ans ont été placés en apprentissage dans divers Au nom des autorités administratifs et politiques de la villes de Tombouctou ; le Maire et le représentant du gouverneur remercient l’O.I.0F pour ce geste noble en direction de ces enfant qui grâce sont désormais insérés dans le tissu socio-économique de la ville. (à suivre)

Anonyme a dit...

Chers frères et sœurs nous sommes du même et seul monde .Le développement des moyens de communications font que nous vivons sur un village planétaire .si des enfants soufrent chaque homme doit se sentir concerné .
Actuellement partout dans le monde le respect des droits humains connaît un progrès considérable grâce à l’instauration de la démocratie et de l’Etat de droit. Si certains soufrent c’est parce que les ressources sont inégalement reparties sur notre planète. Les hommes doivent accepter partager pour que nous vivons un monde dignes de ses enfants.
Comme le dit l’adage je cite « les deux yeux sont égaux dans la tête c’est vrai ;mais c’est à celui dans lequel quelque chose est tombé que va la main »

Anonyme a dit...

je dis bien ,que le monde des gents riche doit partarger avec seux du monde pauvre .nous sommet tous humain riche ou pauvre et tous avons du sang qui coulle dans nos veine donc pourquoi ,je doit reste unanime a la souffrance des autres .l'adage dit ...quelque soit la duree de la nuit le jour ce levérra et tous le verrons .

Anonyme a dit...

l'AEDT deplore ne pas pouvoir scolariser plus de 200enfants en octobre 2010 par manque de financement .Toute fois elle sollicite les bonnes volontés comme le service FFIDDHOP de l'OIF qio ont permi dans le seul mois de novembre 2009 de scolariser 200 à se manifester à fin de premettre aux ebfants démunis de gouter au bonheur de l'insertion sociale.

Anonyme a dit...

l'AEDT deplore ne pas pouvoir scolariser plus de 200enfants en octobre 2010 par manque de financement .Toute fois elle sollicite les bonnes volontés comme le service FFIDDHOP de l'OIF qio ont permi dans le seul mois de novembre 2009 de scolariser 200enfants à se manifester à fin de premettre aux enfants démunis de gouter au bonheur de l'insertion sociale.

Anonyme a dit...

bonnec année à tous les travailleurs de cette ong et aux bonnes volontés qui les assitent .

Anonyme a dit...

En l’AN 2010 l’ONG AEDT venait de finir le programme d’un an financé par l’Organisation Internationale de la Francophonie et n’avait pas un programme sur lequel travailler .mais avec les fonds collecter en Italie au prêt des parrains et aussi grâce à l’apport de certaines bonnes ;l’ ONG a pu scolariser 50 enfants.
-Former 30 maîtres coraniques en pédagogie et sur la CDE (Convention relative aux Droits de Enfants) .
-Etablir 20 actes de naissance.
-Equiper 50 élèves en kits scolaires.
-45 jeunes filles et garçons ont été formés sur leurs droits prioritaires
-30 jeunes filles et garçons ont pu être former sur les AGR pour savoir tenir des comptes et faire une bonne gestion de leur petit commerce.
Ces parrains qui nous ont accompagné sont : Costanza Toninelli et son ami , Andrea Furlani, Marco De Pas, Margherita Citroni , Renato Torre, une classe du lycée scientifique Rodolico de Florence, Sara Morandi et Emiliano Carretti, Chiara Corsi, Collettivo la Specola. Qu’ils reçoivent toute notre gratitude et nos remercieemnts.
Yannick. Perrot et Abdel Aziz sont deux français qui en plus ont offert aux enfants de Tombouctou des ordinateurs.
Aussi Marissa set ; lors de son séjours à Tombouctou a elle aussi offert un lot d’habits aux enfants du centre d’écoute et d’orientation de l’ong AEDT.
L’ONG leurs remercie pour le sens de partage.

Anonyme a dit...

tout ça c'est des mensonges. rendez vous à Tombouctou. l'ONG dont il est question, n'existe meme pas en realité. demandez, qui finançait l'ONG, pourquoi c'est arreté?
la naïveté!!!!!!!!!!!!!!!!!

Anonyme a dit...

malheureusement monsieur je vous rappelle que l4ONG dont il est question est membre du reseau national des intervenants au pret des enfants elles est aussi membre de la coordination régionale des ONG de la R2GION DE TOMBOUCTOU .dANS La vie il y'a ceux qui pense bien des autres ;il y'a aussi ceux qui ne voit que du mal des autres mais sachez monsieur que chaque homme a des défaut et des qualités il faut savoir accepter les hommes avec leurs défauts et leurs qualité .nous acceptons vous acceptons et vous pouvez dire ce que vous pensez de cette I4ong .si vous voulez .avoir des nouvelles de l4ong AEDT diriger vous derrière la B D M de tombouctou RUE 136 PORTE 96.VOUS ÊTES LA BIENVENUE .DEMANDEZ A LA MAIRIE DE TOMBOUCTOU OU AU REPRÉSENTANT DE LA DU MINIST7RE DE LA PROMOTION DE L4ENFANCE OU MeME AU REPRÉSENTANT DU MINISTÈRE DE L4ENSEIGNEMENT VOILA OU ON SAVOIR SI L'ONG MENT ou dit la vérité. je souhaite que tu soit encore plus rigoureux dans tes recherches au lieu de tenir des propos qui sont encore à verifier.

Anonyme a dit...

Voici la liste nominative de 200 enfants scolarisés en novembre 2009
Cette liste se trouve au niveau :
Du CAP (Centre d’Animation Pédagogique)
De la Mairie de Tombouctou
Et au niveau de chaque école ou les enfants ont été scolarisés
Etaient présent à la cérémonie officielle tenue le 17 /11/2009/ dans l’enceinte de la mairie de Tombouctou
Le représentant du gouverneur de région,
Le second adjoint au Maire de Tombouctou,
Les directeurs adjoints de l’ACADEMI et du CAP Tombouctou.
La directrice du service chargé de l’enfant et de la famille entre autres.
La chaîne de télévision nationale (ORTM) l’a diffusée le 22 et le 23 novembre 2009
Les écoles qui ont reçu ces enfants ont été dotées en poubelles, tableaux, boites de craie, cahiers, règle grands format…. L’AEDT a reçu des encouragements de certains directeurs d’école que nous pouvons publier.
L’AEDT a établi 155 jugements supplétifs d’actes de naissance le 20/11/09 pour des enfants qui n’ont jamais été inscrits sur le registre de l’Etat civil malien.
CES jugements ont étés établis au niveau du palais de justice de Tombouctou pour témoignage et pour rappelle de L’ ONG AEDT.
L’ONG AEDT préfère rester bref car les preuves et les témoins il en a en quantit2

Anonyme a dit...

L’ONG AEDT remercie tout homme qui la critique pour l’amélioration de son travail. Cela permet à l’ONG AEDT d’aller de l’avant .Les critiques ne sont pas seulement pour décourager ou pour dénigrer elles sont aussi pour apporter des corrections.
Si l’ONG AEDT continue à être actifs auprès des enfants depuis l’an 2002 c’est grâce aux critiques et suggestions des ses amis.
L’ONG AEDT est prêt à aller à l’école de tous ceux qui pensent pouvoir lui enrichir de leurs connaissances. Malgré ces dix ans d’expérience l’AED T ne s’estime pas savante.
Ce que certains considèrent comme naïveté peut être plutôt de la sobriété.
Voilà encore certaines réalisations de l’ONG avec preuve à l’appui.
L’ONG a doté 162 enfants de parents indigents qui fréquentaient déjà l’école en kits scolaires le 26/11/2009.
L’ONG AEDT a formé des maîtres coraniques en pédagogie et sur la CDE soit : 30 maître coraniques le 14 /12 /2009 et 25 autres le 16 /12 2009.
Les formateurs sont : Mahmoud Mahamane D2DEOU conseiller pédagogique au CAP de Tombouctou. N° de tel : (002233) 66 91 31 48
Le second formateur sur la CDE est Mohamed I Yatara de la Direction régionale de la promotion de l’enfant et de la famille. N° DE TEL : 79 11 27 44
Elle a former de plus de 14 ans à coté de leurs cadets (jeunes travailleurs) sur leurs droits prioritaires .Ces formation ont eu lieu le 23/ janvier /2010, le 04 /Février /2010 soit (70 enfants et jeunes).
L’ONG a alphabétisés plus de 200 talibés et adolescentes en langue arabes au niveau de 4 centres( centre 01 Alhage quartier Abaradjou,02 OUMAR quartier Badjindé , centre 03 AEDT quartier Hammabangou et 04 Bollo quartier Abaradjou
Elle a formé des jeunes filles et garçons sur les AGR : le 2 février 2010 soit une trentaine.
LES partenaires directes à Tombouctou sont :
La DRPFEF : Direction Régionale pour la Promotion de la femme et de Enfant et de la famille
N° de tel : (00223) 21 92 11 17
Direction régionale ACADEMI d’enseignement :(00223) 21 92 11 78
Le CAP (Centre d’Animation Pédagogique Tombouctou) (00223) 21 92 11 51
La Mairie de Tombouctou et surtout le maire chargé du volet éducation :
Tel : (00223) 79 25 57 91
La COORDINATION LOCALE DES ONG de Tombouctou : N° du secrétaire général :
(00223) 76 03 93 47

je vous rappelle que de 2009 à 2010 l'ADET EST FINANC2E PAR l'OIF.
si vous voulez contacter l"AEDT voici :
ong_aedt@yahoo.fr
tel 00223 76 03 93 47

Anonyme a dit...

Si l’ONG AEDT continue à raconter tout ce qu’elle fait elle donnera l’impression de se venter alors que c’est d’autres bonnes volontés qui sont les vrais acteurs l’AEDT ne fait que le relais . Cependant L’AEDT vous rappelle que la première association qui lui a financé est « collectivo specola » de florence en Italie .Une vidéo des activités se trouve actuellement à florence et peut être visionnée par tous les membres de ladite association qui le souhaitent.
Si collectivo specola ne finance plus AEDT c’est parce qu’elle n’existe plus sur cette appellation.
Pour vous apaiser ; monsieur dites à ce partenaire anonyme dont vous parlez de nous demander une vidéo des activités qu’elle a financé par le canal de L’AEDT à Tombouctou. L’AEDT sera à mesure de la lui envoyer quelque soit le continuant sur lequel il se trouve. Mais à condition qu’il écrive dans la boite de l’ONG AEDT que voici : ong_aedt @yahoo.fr merci bonne fête de tabaski à vous et à vos proches.

Anonyme a dit...

Les régions du nord Mali sont libérées les actions en faveur des enfants doivent reprendre;pensons aux enfants et faisons preuve de partage

Publier un commentaire